Unité de vie protégée

Au printemps 2010, « Le Diaconat » a ouvert une Unité de Vie Protégée pour un hébergement permanent de 14 résidents porteurs de la maladie d’Alzheimer ou d’une pathologie apparentée.

Un espace de vie sécurisé

Un des critères majeurs pour être admis en UVP est la déambulation. Aussi, les personnes qui déambulent une bonne partie de la journée, doivent pouvoir errer çà et là sans contrainte et sans se mettre en danger. Ceci est possible dans cet espace de vie sécurisé où les résidents accueillis vivent la liberté d’aller et de venir, entre le lieu de vie et leur chambre.

Un personnel attentif au service des personnes accueillies

Une équipe de soignants et une équipe d’entretien de l’espace de vie interviennent au quotidien. Leurs fonctions ne sont pas réduites, pour la première à une fonction soignante et pour la seconde à une fonction de nettoyage, mais aussi d’accompagnement et d’animation par intermittence, sans pour autant induire des glissements de tâches.

Ainsi, le personnel propose aux résidents qui le souhaitent diverses activités ludiques, des jeux de mémoire, de société… ou alors d’autres types de tâches comme faire de la pâtisserie, plier du linge… La particularité propre à une UVP consiste à prévoir, planifier, poser des repères, puis de s’adapter. Ce n’est donc pas aux résidents de se conformer au rythme du personnel, mais bien l’inverse. Cependant, la vie en UVP n’est pas faite que de prestations à la carte ; des activités conduites par des intervenants extérieurs se réalisent nécessairement dans un espace temps prédéfini.

Le personnel en UVP est très sollicité et il doit veiller en permanence à la sécurité des résidents. Accompagner par le geste et la parole tout ce qui se fait et se dit – ce qui peut sembler banal – revêt un caractère spécifique en UVP.

Une adaptation permanente face à une maladie évolutive

Une des caractéristiques de la maladie d’Alzheimer est la rapidité de son évolution par paliers. Lorsqu’un résident de l’UVP ne profite plus de la prise en charge adaptée, ayant trop régressé dans son autonomie de déplacement et de participation aux activités proposées, une orientation du côté de l’EHPAD classique est envisagée.

C’est donc en interne que nous trouverons la solution la plus appropriée pour que la personne n’ait pas besoin de changer de structure. Gérer les incertitudes, les changements de programme, les tensions entre les résidents peut s’avérer angoissant pour le personnel. Néanmoins, des formations adaptées, des temps d’analyse de la pratique et une bonne ambiance d’équipe permettent de rendre cette vie à l’UVP enrichissante pour tout le monde.


Adipso

Site Internet créé par
l'agence web Adipso
localisée à Strasbourg, Alsace

www.adipso.com